mercredi 18 avril 2018

Le 8ème concert Choeurs Eternels à Boiscommun ( Loiret )

Le 8ème concert Choeurs Eternels, produit et organisé par Laurent Coignard, aura lieu en l'église Notre-Dame de Boiscommun le dimanche 1er juillet 2018 à 15 heures 30.

Laurent Coignard a fait appel à des instrumentistes et choristes, des interprètes du plus haut niveau de qualité et propose un programme composé d'airs célèbres et morceaux rares choisis. Ce concert s'annonce somptueux dans ce lieu bénéficiant d'une acoustique remarquable qu'est l'église Notre-Dame de Boiscommun.

Pour cet événement devenu incontournable, signalons la venue de la jeune soprano Ariane Cossette, spécialement de Montréal, en remplacement de la soprano Aline Kutan.

Andrei Feher, pour la 4ème fois, ce jeune chef de d'orchestre de 28 ans, dirigera les 40 musiciens de l'Opéra Bastille et les 20 choristes de Radio France. Il est à la tête de l'orchestre philarmonique Kitchener Royal de Toronto.

Crédits © Patricia Brière Scalla - 7ème concert Choeurs éternels à Boiscommun, Juillet 2017

Les artistes

Ariane Cossette, soprano, est boursière de la Fondation McAbbie du Domaine de Forget (Canada). En 2013, elle remporta le premier prix du Festival de musique classique de Montréal et en 2016, elle a obtenu son diplôme au Conservatoire de musique de Montréal. En 2017, elle a assuré des interprétations dans les rôles de Monteverdi - Offenbach 6 Ravel.
Le concert de Boicommun lui offre sa toute première prestation européenne.

Pierre Yves Pruvot, baryton, sera présent pour la troisième fois. Cet artiste très sollicité aux quatre coins du monde est un merveilleux interprète dans les ouvrages lyriques et italiens des 19ème et 20ème siècle, dont dans le rôle de Figaro de G. Rossini.

Philippe Do, ténor, est un artiste international qui a participé à Musique en Fêtes aux chorégies d'Orange en 2012 et chatera à l'Opéra Bastille dans les Huguenots en septembre - octobre 2018.

Seront présents à ce concert

Monsieur Jacques Toubon, Défenseur des Droits et ex-ministre de la Culture.
Monsieur Gérard Jugnot, comédien et réalisateur, à l'affiche du Théâtre des Nouveautés, à nouveau de septembre au 30 décembre dans " La Raison d'Aymé ".
Madame Nathalie Baye, invitée exceptionnelle - son récent film : "Les Gardiennes".

Ce concert est offert gratuitement et ouvert à tous publics.

samedi 7 avril 2018

Christoph Willibald Gluck - Orfeo ed Euridice - Dance of the Blessed Spirits

Christoph Willibald Gluck – Orphée et Eurydice – Danse des Esprits bienheureux

Tel quel...

" Modestes sont ceux en qui le sentiment d'être d'abord des hommes l'emporte sur le sentiment d'être soi-mêmes. Ils sont plus attentifs à leur ressemblance avec le commun qu'à leur différence et singularité. " (Paul Valéry, Tel Quel, Moralités).

mercredi 4 avril 2018

Martin Luther King : " I have a dream..."

Le 4 avril 1968, Martin Luther King est assassiné à Memphis (Tennessee). Figure phare du mouvement en faveur des droits civiques des Noirs-Américains, le pasteur baptiste noir de 39 ans devient un martyr de sa cause, une icône consensuelle.

Un demi-siècle après l'assassinat de la figure de proue du mouvement des droits civiques, que reste-t-il de ses combats et qu'est devenu son fameux " I have a dream..." ?



On se souvient de Martin Luther King pour son action forte ainsi que son message porteur et transgénérationnel. Mais ce qui me frappe dans toute l'effervescence autour du cinquantenaire de sa mort, c'est que l'essentiel ne semble pas tant être de se féliciter des changements accomplis dans les années 60, mais plutôt de faire en sorte que le combat continue. La force de King, c'est de continuer à insuffler l'espoir que le changement peut se poursuivre, même un demi-siècle après sa mort.

À titre personnel, je suis assez pessimiste sur la capacité actuelle des Américains à faire reculer les inégalités raciales, d'autant plus qu'on assiste depuis quelques années à un phénomène de polarisation raciale accrue. Mais des mouvements interraciaux comme March for Our Lives - une manifestation géante pour le contrôle des armes à feu au cours de laquelle on a notamment vu la petite-fille de Martin Luther King reprendre le fameux «I have a dream» de son grand-père - expriment tout de même une capacité de mobilisation à ne pas sous-estimer. ( Caroline Rolland-Diamond ). Source ici

Exposition d'art contemporain à Cerdon du Loiret...

Exposition d'art contemporain à Cerdon du Loiret les 7 et 8 avril 2018...


Crédits LEX / Exposition d'art contemporain à Cerdon du Loiret, Sculpture de LEX.

Crédits Christian Revel / Exposition d'art contemporain à Cerdon du Loiret, Sculpture de Christian Revel

Pour la 9ème édition, c’est beaucoup de bonheur pour les organisateurs de pouvoir présenter toujours plus d’artistes, sans cesse renouvelés, avec une exigence de qualité toujours au rendez-vous. Alors, depuis le temps, les lieux changent, les parcours s’étoffent mais l’ambiance et la ferveur restent la même : beaucoup de convivialité dans le village le temps d’un week-end. Car l’originalité de ce parcours d’art contemporain est de se dérouler en se promenant dans le centre du village pour y découvrir plusieurs expositions chez des particuliers qui nous ouvrent leurs portes, d’où le nom de cette manifestation « ART-GENS » : c’est l’art chez les gens.

mardi 13 mars 2018

Barbara - La Solitude



Je l'ai trouvée devant ma porte,
Un soir, que je rentrais chez moi.
Partout, elle me fait escorte.
Elle est revenue, la voilà,
La renifleuse des amours mortes.
Elle m'a suivie, pas à pas.
La garce, que le Diable l'emporte !
Elle est revenue, elle est là

Avec sa gueule de carême
Avec ses larges yeux cernés,
Elle nous fait le cœur à la traîne,
Elle nous fait le cœur à pleurer,
Elle nous fait des matins blêmes
Et de longues nuits désolées.
La garce ! Elle nous ferait même
L'hiver au plein cœur de l'été.

Dans ta triste robe de moire
Avec tes cheveux mal peignés,
T'as la mine du désespoir,
Tu n'es pas belle à regarder.
Allez, va t'en porter ailleurs
Ta triste gueule de l'ennui.
Je n'ai pas le goût du malheur.
Va t'en voir ailleurs si j'y suis !

Je veux encore rouler des hanches,
Je veux me saouler de printemps,
Je veux m'en payer, des nuits blanches,
A cœur qui bat, à cœur battant.
Avant que sonne l'heure blême
Et jusqu'à mon souffle dernier,
Je veux encore dire "je t'aime"
Et vouloir mourir d'aimer.

Elle a dit : "Ouvre-moi ta porte.
Je t'avais suivie pas à pas.
Je sais que tes amours sont mortes.
Je suis revenue, me voilà.
Ils t'ont récité leurs poèmes,
Tes beaux messieurs, tes beaux enfants,
Tes faux Rimbaud, tes faux Verlaine.
Eh ! bien, c'est fini, maintenant."

Depuis, elle me fait des nuits blanches.
Elle s'est pendue à mon cou,
Elle s'est enroulée à mes hanches.
Elle se couche à mes genoux.
Partout, elle me fait escorte
Et elle me suit, pas à pas.
Elle m'attend devant ma porte.
Elle est revenue, elle est là,
La solitude, la solitude...

Rodin et la danse : Exposition au musée Rodin

Rodin et la danse : Exposition au musée Rodin du 7 avril au 22 juillet 2018...
Ce printemps 2018, le musée Rodin met en lumière la rencontre de Rodin avec le monde de la danse. L’exposition s’articulera autour de la célèbre série des Mouvements de danse jamais exposée du vivant du sculpteur et d’une cinquantaine de dessins. La fascination de Rodin pour la danse sera évoquée à travers ses rencontres avec les danseuses de l’époque, telles que Isadora Duncan, Loïe Fuller, les danseuses cambodgiennes et Hanako la danseuse japonaise. Un corpus d’œuvres exceptionnelles réunira sculptures, photographies, dessins et antiques, plongeant le visiteur dans un univers de grâce et de poésie.

Crédits © Musée Rodin / C. Baraja — Auguste Rodin, Mouvement de danse A (Détail)

À partir des années 1890, des expériences nouvelles transforment l’art de la danse, loin du divertissement codifié et mondain qu’elle pouvait être jusque-là. Sensible aux innovations menées, Rodin s’intéresse à des personnalités exceptionnelles, parmi lesquelles Loïe Fuller et Hanako. L’un des points d’orgue de ces rencontres s’établit avec les danseuses cambodgiennes en représentation à Paris pour l’Exposition universelle.

À leur départ, Rodin dira qu’ « elles emportèrent la beauté du monde avec elles ». La complicité partagée avec les artisans de cette révolution amène Rodin à lier danse et sculpture dans leur commune exploration des possibilités du corps humain. Rodin s’intéresse à la danse sous toutes ses formes, qu’il s’agisse des danses folkloriques régionales ou orientales, des prestations de danseuses de cabaret, des principales personnalités de la danse contemporaine ou encore, intérêt qu’il partage avec Isadora Duncan, des pratiques de la danse dans l’Antiquité. Lire ici

lundi 12 mars 2018

Tintoret - Naissance d’un génie : Exposition au musée du Luxembourg

Tintoret - Naissance d’un génie : Exposition au musée du Luxembourg jusqu'au 1 juillet 2018...
À l’occasion du cinq-centième anniversaire de la naissance du Tintoret, le Musée du Luxembourg célèbre l’un des plus fascinants peintres de la Renaissance vénitienne.

Crédits Philadelphia Museum of Art - Le Tintoret, Autoportrait, 1547 (Détail)

L’exposition se concentre sur les quinze premières années de sa carrière, période décisive et déterminante pour comprendre comment il se construit. Elle propose ainsi de suivre les débuts d’un jeune homme ambitieux, pétri de tradition vénitienne mais ouvert aux multiples nouveautés venues du reste de l’Italie, décidé à renouveler la peinture dans une Venise cosmopolite.

Peinture religieuse ou profane, décor de plafond ou petit tableau rapidement exécuté, portrait de personnalité en vue ou d’ami proche, dessin ou esquisse… les œuvres rassemblées rendent compte de la diversité du travail de Tintoret et de sa volonté de frapper l’œil et l’esprit par son audace.

L’exposition retrace en définitive l’ascension sociale d’un homme d’extraction modeste, fils de teinturier, qui, grâce à son talent, parvient à s’élever dans la société, à s’imposer et à se faire un nom sans rien oublier de ses propres origines.

jeudi 8 mars 2018

9ème édition du Parcours d'art contemporain à Cerdon du Loiret...

« ART-GENS », 9ème édition du parcours d'art contemporain à Cerdon du Loiret du samedi 7 au dimanche 8 avril 2018...
Pour la 9ème édition, c’est beaucoup de bonheur pour les organisateurs de pouvoir présenter toujours plus d’artistes, sans cesse renouvelés, avec une exigence de qualité toujours au rendez-vous.

Alors, depuis le temps, les lieux changent, les parcours s’étoffent mais l’ambiance et la ferveur restent la même : beaucoup de convivialité dans le village le temps d’un week-end. Car l’originalité de ce parcours d’art contemporain est de se dérouler en se promenant dans le centre du village pour y découvrir plusieurs expositions chez des particuliers qui nous ouvrent leurs portes, d’où le nom de cette manifestation « ART-GENS » : c’est l’art chez les gens.
L’objectif, depuis 2010, est de faire découvrir en milieu rural, chaque année, de nouveaux artistes de renommée dans différentes formes d’art contemporain en peinture, gravure, sculpture bois, bronze ou métal, céramique, laque, mosaïque, photographie...

La répartition des quatorze artistes, dans les six lieux, un de plus cette année, représente toujours une recherche d’harmonie entre leurs œuvres de façon à les faire se sublimer. Ce rendez-vous annuel est un moment de découverte, de partage, d’échange et de convivialité Cette année, samedi 7 et dimanche 8 avril prochain, de 10h à 19h, vous pourrez découvrir une exposition riche avec 14 nouveaux artistes, en toute liberté et sans interruption.


Crédits Baudouin N'G - Œuvre de Natacha Mondon

vendredi 23 février 2018

Lecture du moment : Profondeurs de Henning Mankell

A l'aube du 22 octobre 1914, le capitaine Lars Tobiasson-Svartmann quitte sa femme et son foyer pour embarquer sur la canonnière Blenda. Sa mission : effectuer des mesures de contrôle sur les routes maritimes confidentielles réservées aux militaires reliant la partie sud du détroit de Kalmar aux chenaux d'accès vers Stockholm, du nord au sud. La guerre a commencé depuis quelques mois et la Suède se prépare à l'éventualité de devoir participer au conflit. Une nouvelle mission n'a pas forcément besoin d'être périlleuse pour être secrète. Celle-ci, en l'occurrence, ne devrait être caractérisée que par la routine. C'est du moins ce que croit l'intéressé.


Obsédé par une femme énigmatique qui vit seule sur l'îlot d'Halskär, un îlot aride au milieu de la mer, Lars Tobiasson-Svartmann entreprend un voyage vertigineux droit vers le chaos, vers un gouffre sans retour. Pourtant, les avertissements se succèdent et il a conscience d'être en train de commettre une erreur. Mais sans savoir laquelle. Le piège est-il en lui ? Ou est-il lui-même le piège ? « Il vivait dans un duel permanent entre le contrôle, le calcul et la violente prise de risque. Il n'était pas, comme tout le monde, capable de s'adapter aux différentes situations, il changeait de personnalité, devenait quelqu'un d'autre, souvent même à son insu. » Profondeurs est un roman entêtant dans lequel Henning Mankell a mis tout son talent de narrateur. Un livre d'amour et de haine, de violence et de trahison que l'on porte en soi longtemps.

Je cherchais quelque chose à dire...

Je cherchais quelque chose à dire, puisqu’il faut toujours recourir aux mots pour empêcher le silence de parler trop fort. ( Romain Gary, Les cerfs-volants )

mercredi 7 février 2018

Natalie Dessay & Delphine Haidan - Duo des fleurs - Lakmé de Léo Delibes

En attendant de revoir le jardin...

Ce matin, je découvre mon jardin recouvert de neige. Même si c'est absolument fabuleux, j'ai hâte de savoir ce qui se cache sous ce manteau blanc.
Vivement le printemps pour entendre les oiseaux chanter, redécouvrir les plantes qui bourgeonnent, les fleurs qui colorent la nature et le soleil qui illumine nos journées...























Crédits Baudouin N'G - Jardin (Nibelle), été 2017

Lecture du moment : En écartant les branches de Marieke Aucante

En ce moment, lecture de ce roman "En écartant les branches" qui "est (me dit-on) une ode au sexe, à l'amour, au bonheur, à la nature mais aussi à la vie...
En "écartant les branches" de Marieke Aucante – Editions Marivole


Hermine de Saint Marc découvre la Sologne, la forêt, sa beauté, son mystère, sa secrète profondeur… Les fragrances d’un printemps humide et ses verts tendres, un automne à cor et à cri, les brouillards et la pureté d’un hiver rigoureux aux ciels bleu métal. Délaissée par un mari qui lui préfère la politique Hermine s’abandonne au désir, aux plaisirs de la chair, à la liberté première avec son garde-chasse. Une femme nouvelle découvre la promesse de la résurrection spirituelle et charnelle, dans une quête de l’absolu?! En écartant les branches, la jeune Hermine de Saint-Marc épouse la nature originelle, la vérité des choses. Une passion dévorante surgit au cœur de la forêt… Jusqu’à ce drame.

Lecture du moment : « L’amour après » de Marceline Loridan-Ivens

Une amie me recommande de regarder en replay l'émission "La Grande Librairie " diffusée hier vendredi à la télévision France 5. Elle me promet d'acheter le livre concerné...

Marceline Loridan-Ivens se souvient… Avec la complicité de Judith Perrignon, la cinéaste présente son récit hors du commun et poignant dans « L’amour après » aux éditions Grasset.


« Le téléphone sonne. C’est Charlotte qui m’appelle d’Israël. Nous étions dans la même classe à Montélimar. Elle a été arrêtée après moi, mais je ne l’ai pas croisée à Birkenau.

- Qu’est-ce que tu fais en ce moment ? demande-t-elle.
- Je travaille sur l’amour. Un silence alors, comme si le mot amour s’égarait, se cognait dans sa tête. Elle ne sait qu’en faire.
- L’amour au camp ou quoi ?
- Après les camps.
- Ah, c’est mieux. L’amour au camp, j’en ai pas vu beaucoup. »



Comment aimer, s’abandonner, désirer, jouir, quand on a été déportée à quinze ans ? Retrouvant à quatre-vingt-neuf ans sa « valise d’amour », trésor vivant des lettres échangées avec les hommes de sa vie, Marceline Loridan-Ivens se souvient...
Un récit merveilleusement libre sur l’amour et la sensualité. Une véritable leçon de vie et d'amour qui vous plonge dans les souvenirs de l’auteure et du Paris d’après-guerre...

James Arthur - Naked

Sur la vie avant et après...

« Les humains se demandent souvent s’il existe une vie après la mort. Nous ferions mieux de nous poser la question de la vie que nous sommes en train de mener avant notre mort ! » ( Pierre Rabhi )

samedi 3 février 2018

Etre moderne - le MoMA à Paris : Exposition à la Fondation Louis Vuitton

Etre moderne - le MoMA à Paris : Exposition à la Fondation Louis Vuitton jusqu'au 5 mars 2018...
La Fondation Louis Vuitton propose, dans l’ensemble des espaces de l’architecture de Frank Gehry, une exposition exceptionnelle consacrée à la collection du MoMA présentant plus de deux cents chefs d’œuvre et pièces maîtresses du musée new yorkais. Cette exposition met en avant le rôle fondateur du musée, de ses conservateurs et du programme d’expositions qui l’ont accompagné, dans l’écriture de l’histoire de l’art du XXe et XXIe siècle.


L’exposition « Être moderne : le MoMA à Paris » réunit un ensemble représentatif d’œuvres dont le MoMA a fait l’acquisition depuis sa création en 1929. Elle comprend des chefs-d’œuvre allant de la naissance de l’art moderne à la période la plus contemporaine, en passant par l’abstraction américaine, le minimalisme et le pop art. Une sélection pluridisciplinaire de 200 œuvres, provenant des six départements du MoMA et reflétant l’histoire et les choix de ce musée mythique, occupera l’ensemble du bâtiment de la Fondation.

Parmi les 200 pièces présentées à la Fondation Louis Vuitton figurent des chefs-d’œuvre de Paul Cézanne, Gustav Klimt, Paul Signac, Ernst Ludwig Kirchner, Pablo Picasso, Henri Matisse, Giorgio de Chirico, Edward Hopper, Max Beckmann, Ludwig Mies van der Rohe, Marcel Duchamp, Francis Picabia, Alexander Calder, René Magritte, Walker Evans, Yayoi Kusama, Willem de Kooning, Barnett Newman, Jasper Johns, Yvonne Rainer ou Frank Stella… La sélection alternera chefs-d’œuvre reconnus et œuvres moins familières du public mais tout aussi significatives. Sont également présentées des archives du MoMA, rarement exposées, retraçant l’histoire du Musée et permettant de contextualiser les œuvres.

lundi 29 janvier 2018

César la rétrospective : Exposition au Centre Pompidou

A découvrir jusqu’au 26 mars 2018 !

Le Centre Pompidou consacre une rétrospective complète et inédite à son œuvre. L’œuvre de cette figure majeure du Nouveau Réalisme restait une des rares à ne pas se voir consacrer une manifestation d’ampleur au Centre Pompidou.

La rétrospective de l’œuvre de César présentée par le Centre Pompidou coïncide avec le vingtième anniversaire de la mort de l’artiste. Illustre dès l’âge de 25 ans, César a vécu plus de cinquante années de création. Il est la dernière figure majeure du Nouveau Réalisme dont l’œuvre n’a pas encore fait l’objet d’une rétrospective au Centre Pompidou. À travers une centaine d’œuvres présentées dans la plus vaste de ses galeries d’expositions, le Centre Pompidou propose de découvrir, dans toute son intégrité et sa richesse, le parcours de l’un des plus grands sculpteurs de son temps. Avec les œuvres majeures les plus célèbres, comme à travers certains cycles plus méconnus, cette rétrospective présente un ensemble inédit à ce jour.


Crédits:César la rétrospective : Exposition au Centre Pompidou

mardi 23 janvier 2018

Envie...

Pour mon dessert, j'avais envie d'un gâteau et une boule de glace comme ceci mais... nos envies ne sont pas toujours satisfaites comme on voudrait. Alors, ça sera pour la prochaine fois, je l'espère. Vous ne le savez sûrement pas, je suis gourmand de...

Crédits

lundi 22 janvier 2018

Wolfgang Amadeus Mozart - O Isis und Osiris - Air de Sarastro (La Flute Enchantée)

"La musique est peut-être l'exemple unique de ce qu'aurait pu être - s'il n'y avait pas eu l'invention du langage, la formation des mots et l'analyse des idées - la communication des âmes". [Marcel Proust dans Extrait de La Prisonnière]


O Isis und Osiris (littéralement Ô Isis et Osiris) est le premier air chanté par Sarastro, souverain du Royaume de la Lumière, une basse, et les prêtres dans l'opéra de Mozart La Flûte enchantée.
Le texte est tiré du livret en allemand de l'ami de Mozart, Emanuel Schikaneder, qui jouait aussi le rôle de Papageno lors de la première représentation.

Traduction française :
SARASTRO
Ô Isis et Osiris
accordez la sagesse au nouveau couple !
Dirigez vers eux les pas du voyageur
et accordez-leur la fermeté dans le danger.
LES PRÊTRES
Accordez-leur la fermeté dans le danger.
SARASTRO
Montrez-leur les fruits de leurs épreuves.
Mais s’ils devaient y succomber,
récompensez encore l’audace de leur vertu
et accueillez-les dans votre demeure !
LES PRÊTRES
Accueillez-les dans votre demeure !

Se faire plaisir pour être heureux...

L'autre jour, discussion avec une amie, sur la différence entre le plaisir et le bonheur. Elle se sent heureuse, pas tous les jours, pas tout le temps, mais globalement il lui semble (à juste titre) que sa vie est une vie heureuse.

C'est dans ce texte de Bernadette Costa-Prades, lu dans la revue Psychologies, que je trouve une partie de la réponse à son interrogation...

« Les petits bonheurs de la vie modèrent le stress, améliorent notre humeur, nous rendent plus forts face à l’adversité. Mais nous ne sommes pas égaux dans notre capacité à les apprécier. Heureusement, cela s’apprend.

Certains sont incroyablement doués pour grappiller les petits bonheurs dans le flux des contraintes de la vie, indépendamment des ennuis qu’ils rencontrent. « Je me souviens de ma belle-mère, qui avait des soucis d’argent, de couple, mais ne laissait jamais passer une occasion de s’accorder un petit plaisir, témoigne Béatrice, 45 ans. Même très malade, elle nous demandait de l’installer dans le jardin, face à ses roses, et soupirait d’aise. Elle m’a donné une jolie leçon, moi qui avais toujours vu mes parents se plaindre alors qu’ils avaient une vie matérielle beaucoup plus agréable. »

Crédits

Éprouver du plaisir modère le stress, améliore notre humeur, nous rendant plus forts face à l’adversité. « À chaque fois que nous le rencontrons, un système de récompense se déclenche dans notre cerveau, libérant de la dopamine, rappelle le psychiatre François Lelord. Cette substance entraîne des sensations agréables, ce qui nous motive à renouveler l’expérience. »

Certes, la succession de petits plaisirs donne de la saveur à la vie, mais font-ils pour autant notre bonheur ? « En grande partie, répond-il, bien que le lien de causalité soit difficile à établir : est-ce leur somme qui nous rend heureux... ou les gens heureux qui ont plus de disposition à se les accorder ? Sans doute les deux. » Bien sûr, il ne s’agit pas d’un besoin vital, nous pouvons passer notre vie à les bouder, mais, incontestablement, elle sera nettement moins riche. Car l’art de se faire plaisir ne relève pas uniquement d’une bonne nature : il signe d’abord et surtout le fait que nous nous sentons suffisamment libres dans notre tête pour oser nous l’offrir...

C’est dans cette liberté psychique que se nichent les enjeux du plaisir. »

( Je me suis fait mon idée. Et vous, vous en pensez quoi du plaisir ?)

dimanche 21 janvier 2018

Ella Fitzgerald & Louis Armstrong : Dream a Little Dream of Me

Escapade aux jardins de Kerdalo...

L'été dernier, en passant non loin de Tréguier, j'ai visité un jardin remarquable que je vous recommnde de découvrir si vous avez l'occasion de passer par-là. Les jardins de Kerdalo, situés à Trédarzec dans les Côtes d'Armor, sont nés en 1965 de l‘imagination jardinière et du talent artistique de Peter Wolkonsky, séduit par les terres acides et vallonnées d‘une ancienne ferme surplombant le Jaudy.

Depuis son décès, les collections s'enrichissent régulièrement au gré de nouveaux aménagements. Ce domaine de 18 ha offre un monde blotti, clos, secret, à la fois naturel et façonné dans un univers botanique et romantique. C'est un endroit fantastique, rempli de poésie où les sons, les odeurs et les couleurs se mêlent à la perfection...

En 2005, les jardins de Kerdalo ont obtenu le label "Jardin Remarquable" et ont été inscrits en 2007 à l’Inventaire des Monuments Historiques.

















Crédits A.G / Baudouin N'G - Escapade aux jardins de Kerdalo, 2017.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...