samedi 15 mai 2010

Château Rouge : Un petit coin d’Afrique à Paris...

Nous avons pris la voiture puis le train ce samedi pour Paris afin de visiter le marché africain de Château Rouge dans le 18e arrondissement. Le souhait d'une amie, qui voulait absolument vérifier mes dires, allait enfin se réaliser. Son léger penchant pour l'exotisme était récompensé tant le lieu est très animé, caractérisé par une forte population immigrée d'origine africaine, un véritable caverne d’Ali Baba qui regorge de petits commerces où l’on trouve toutes sortes de produits. Les senteurs, les couleurs et les parfums d'Afrique sont très présents.

Dans ce lieu typique, de nombreux marchés de produits alimentaires, les magasins de pagnes, les magasins d’objets d’art, les magasins de cosmétiques, les épiceries et les coiffeurs africains pillulent le long des rues avoisinantes du marché.
Le week-end, des centaines de clients venus de toute l'Île-de-France et parfois de province s'affairent dans le quartier, à la recherche de produits souvent introuvables ailleurs. On ne sait plus ou donné la tête dans cette multitude de produits qui envahissent les étales.

Crédit photo Monnuage

Visiter ce marché pour la première fois donne l’impression d’avoir fait un véritable voyage dans la culture culinaire africaine. Les produits exotiques, l’ambiance, toutes les conditions sont réunies pour un dépaysement total. Chacun sait qu’il n’aura aucun mal à trouver les ingrédients nécessaires à la préparation des plats typiques traditionnels.

Sur les étales, on trouve une grande variété de légumes frais parfois inconnus en France, des bananes plantains, des feuilles de manioc, du manioc, des gombos, des patates douces, des ignames, plusieurs variétés d'épinard, de petites aubergines blanches, du gingembre, de la noix de cola, du piment enragé et piment doux.
Beaucoup de variétés de fruits sont présentes, les bananes, les mangues, les avocats, les papayes, les ananas, les goyaves, les noix de coco, les caramboles, les bâtons de canne à sucre, les safous, les corossols...

On y trouve aussi d'autres ingrédients surprenants comme les Chikwangues ou kwanga(manioc cuit à l'eau ou prêt à cuire enveloppé dans des feuilles de bananiers ficelés), des énormes et divers poissons salés, fumés ou séchés, ou encore à l'intérieur des boutiques, du riz, des légumes secs, de gros sac de farine de manioc, des huiles et autres épices typiques.
Les commerçants de Château Rouge s'approvisionnent chaque semaine en produits frais en provenance d'Afrique (Cameroun, Togo, Congo, Côte d'Ivoire, Sénégal), d'Amérique latine (Brésil, Colombie, Mexique) ou d'Asie.

On peut déguster ces produits sur place dans les restaurants alentours qui offrent tout un éventail de spécialités typiquement africaines.
Nous sommes revenus d'une visite pleine de couleurs et de senteurs, dans une effervescence typique à ce marché africain de Château Rouge que l'on peut appeler le "Rungis" de l'Afrique à Paris. Avec la tête pleine de recettes et le cabas plein de produits exotiques, il ne nous reste plus qu'à confectionner nos plats et les consommer sans modération !


Crédit photo Peaceandlove

2 commentaires:

double je a dit…

Bon appétit !

Nibelle et Baudouin a dit…

Merci. Je vous en donnerai des nouvelles...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...